Vous êtes ici : Accueil » Le club » Actualités » Pierre-Louis Attwell va disputer la Route du Rhum

Pierre-Louis Attwell va disputer la Route du Rhum

Il n’a toujours pas froid aux yeux, du haut de ses 25 ans, le jeune skipper du Cercle Nautique Honfleur Pierre-Louis Attwell qui prendra le départ de la célèbre course en solitaire le 6 novembre. Un défi de plus pour le navigateurqui souffre de la maladie de Crohn.

Entretien Pierre-Louis Attwell, skipper de Vogue avec un Crohn.

 

Comment vous sentez-vous, quelques mois après avoir disputé la transat Jacques Vabre et dans quel état est le bateau ?

Bien ! J’ai eu une petite alerte quelques jours avant le départ mais je suis accompagné par une équipe médicale solide. Quant au bateau, il vient de terminer son arrêt au stand de début d’année pour une remise en état complète.

Comment se présente l’année 2022 ?

C’est le point culminant de ce cycle de quatre ans en Class40. On va commencer par reprendre l’entraînement et se préparer pour la première course de la saison, la 1 000 miles des Sables dont le départ sera donné le 8 avril. Il s’agira de ma première course en solitaire en Class40 !

Comment appréhendez-vous cette navigation en solitaire ?

Avec une petite pointe d’appréhension mais aussi avec un peu d’expérience car j’ai déjà navigué seul en 2018. Par contre, ça sera une nouveauté sur ce bateau. Mon but, c’est de m’entraîner, de prendre confiance, de retrouver mes réflexes de solitaire et de voir comment je m’en sors avant de me lancer sur la Route du Rhum dont le départ sera donné le 6 novembre de SaintMalo. Disputer la Route du Rhum, c’est un immense défi ? C’est une course mythique. Y participer, c’est démontrer encore plus que malgré la maladie, tout est possible !

Ça veut dire que toute votre saison sera axée sur les courses en solitaire ?

Pas tout à fait. Avec mon coéquipier sur la dernière transat Jacques Vabre, le Deauvillais Maxime Bensa, nous participerons à la Normandy Channel Race. Maxime reste, d’ailleurs, très impliqué dans la préparation technique. Cet été, nous organisons également un tour de France avec le bateau pour aller à la rencontre des patients atteints par une MICI (Maladie inflammatoire chronique de l’intestin), les faire naviguer et discuter de leurs projets.

Avez-vous déjà une idée des projets à venir après la Route du Rhum ?

Avec nos partenaires, nous avons pris la décision de poursuivre l’aventure au-delà de la Route du Rhum. date de 2014. Nous avons signé la construction d’un nouveau bateau qui va faire entrer notre projet dans une autre dimension. Vogue avec un Crohn On va ajouter une couche de performance durant les quatre années qui vont suivre. Le but, ce n’est plus seulement de montrer qu’on peut participer à des courses au large malgré la maladie de Crohn, c’est aussi prouver qu’on peut être bon !